• Coucou, me revoilà! Comme j'ai beaucoup trop de choses à terminer dehors et  que l'automne est magnifique, l'ordinateur est resté éteint ces derniers jours.

    Alors pour me faire pardonner, je vous ai préparé toute une série d'articles, histoire que vous puissiez avoir un peu à vous mettre sous la dent pendant que je profite encore un peu de l'extérieur! Donc, pour commencer, j'ai engrangé les récoltes du jardin: légumes racines, courges,endives...Quelques photos de tout ça:

    Un grenier d'hiver....

    Un grenier d'hiver....

     

    Cette année, pour mes racines de chicorée, j'ai utilisé la méthode de Gérard: une grande poubelle emplie de terre à moitié et l'autre moitié pour permettre aux endives de pousser. Le tout recouvert du couvercle de la poubelle...A suivre...

    Un grenier d'hiver....


    1 commentaire
  • Comme vous avez vu dans de précédents articles, je me suis lancée dans un petit élevage de lapins, avec une grosse lapine papillon baptisée Pinette.Elle a fait ses petits au début du mois de mai et avec 13 naissances, il est resté 5 lapinous en bonne santé (la mortalité chez les jeunes lapins est assez élevée et j'ai refusé de donner antibiotiques et tout le tintouin : si je "fais" ma viande, je la veux complètement "bio"). Ces 5 rescapés ont donc grandi, fait le bonheur des enfants de passage cet été et sont devenus assez gros pour passer à la casserole. Ma démarche avec cet élevage consiste en une réflexion sur notre "carnivorité".Dans une société riche comme la nôtre, on mange de la viande à tous les repas et on est choqué devant les abattages d'animaux de boucherie et leur élevage intensif. J'ai donc décidé d'assumer cette "schizophrénie" ambiante: élever mes lapinous le mieux possible, en les sortant dans le jardin tout l'été pour qu'ils puissent gambader et quitter un peu leur clapier,leur donner des bonnes choses à manger: restes de légumes, foin de l'année, herbe à volonté, croûtons de pain...Sans perdre de vue le fait que je souhaitais, au final, les manger! Le jour fatal est donc arrivé (je dois préciser que beaucoup autour de moi pensaient que je n'allais pas le faire) et j'ai occis mes 5 lapins. Un dernier câlin à la sortie du clapier, un grand coup de gourdin derrière la tête pour ne pas souffrir et le dépeçage de leur belle fourrure (manquant de temps cette année, j'ai jeté ces dernières mais j'ai trouvé dommage de ne pas en profiter et je compte l'année prochaine essayer le tannage des peaux). Et me voilà en train de cuisiner foie, râbles, cuisses et terrines, en utilisant le plus possible tous les morceaux de ces petits animaux. Je n'ai donc pas encore renoncé à la viande. Quelques photos pour les "viandistes" (et désolée pour les végétariens, ne regardez pas ce qui suit):

    Des bocaux pour carnivores....

     

     

    Des bocaux pour carnivores....

     

    Avec les foies, j'ai cuisiné trois terrines de pâté de foie à l'armagnac;

     

    Des bocaux pour carnivores....

     

    La suite au prochain épisode...


    2 commentaires
  • J'ai commencé le nettoyage du jardin: d'abord le désherbage des rosiers et paillage, puis la même chose pour les cassissiers et les groseillers.

    Le grand nettoyage

    Le grand nettoyage

     

    Ensuite, je me suis attaquée au rang de framboisiers: comme c'était un peu la jungle dans ce coin, j'ai tout enlevé, mis mes pieds en jauge et les anesses ont eu la joie de faire le nettoyage désherbage avant que je refasse mon rang proprement!

     

    Le grand nettoyage

    Le grand nettoyage


    2 commentaires
  • Comme j'avais raté la rencontre chez Lychee au mois de Juillet, je tenais absolument à participer à celle là! Nous nous sommes donc retrouvé dans un très beau village du Lot, chez Lychee, pour partager une raclette et papoter de dolls et diverses autres choses. Le temps était très beau, l'ambiance très agréable et détendue; pour moi, ce fut une magnifique journée (en général, je suis toujours un peu mal à l'aise en groupe, et ce ne fut pas du tout le cas cette fois).

    Pour l'occasion, j'avais emmené 4 pullips habillées avec d'anciennes tenues que j'avais faites. Je précise que je suis très néophyte dans ce monde de collectionneuses et j'ai appris beaucoup grâce aux filles qui étaient présentes et aux dolls qu'elles avaient eu la gentillesse d'apporter.

    Mes pullips sont restées très stock, comprenez que je n'ai pas changé grand chose dessus, si ce n'est le corps (par un obitsu) et les perruques (wig).Les dolls que j'ai pu voir étaient très bien personnalisées, avec de nouveaux maquillages (make-up), de nouveaux yeux (eyeships), de nouvellles wigs et des tenues magnifiques.

    Voilà des photos  de ces belles:

    l'équipe steampunk:

    Une rencontre dollesque dans le Lot

     

    les sirènes:

    Une rencontre dollesque dans le Lot

    une pirate irrésistible:

    Une rencontre dollesque dans le Lot

     

    Une rencontre dollesque dans le Lot

     

    Une rencontre dollesque dans le Lot

    Une BJD récupérée par Lychee, avec un corps en résine très jauni: un beau travail de peinture et paillettes:

    Une rencontre dollesque dans le Lot

    Une rencontre dollesque dans le Lot

     

    La minifée de Fleur de Lys (je crois), avec un tatouage poitrine:

    Une rencontre dollesque dans le Lot

    Le trio des littlefées: ces petites potelées m'ont fait craquer et si ce n'était le prix, j'en aurais déjà une dans mon équipe!

    Une rencontre dollesque dans le Lot

     

    Une rencontre dollesque dans le Lot

    Une rencontre dollesque dans le Lot

    Une rencontre dollesque dans le Lot

     

    Profitez bien des couleurs de l'automne, à bientôt!


    1 commentaire
  • Après la serre des p'tits malins, voilà la mienne qui a déjà rempli ses fonctions cette année.

    Dans ma serre, il y avait déjà ça: deux bacs emplis de terre pour cultiver des pieds de tomates et toutes ces plantes qui aiment la chaleur et pour préparer les semis en pépinière.

    Une serre digne de ce nom!

     

    Une serre digne de ce nom!

    Une serre digne de ce nom!

    J'ai d'abord réalisé mon échelle porte-outils ,de façon à avoir sous la main tous mes petits outils qui sont ceux dont je me sers le plus: je préfère en effet travailler assise ou à genoux dans la terre et faire travailler mes bras plutôt qu'être penchée et manier des outils plus lourds...

    Une serre digne de ce nom!

    Une serre digne de ce nom!

    Les gros sont donc stockés dans une berthe à lait percée que j'ai récupéré et repeint; ils n'en sortent pas souvent!

    Une serre digne de ce nom!

    J'ai ensuite embauché mon chéri pour qu'il me pose des étagères où j'ai disposé mes livres de jardinage, mes boîtes à graines que je vous ai montrés dans un précédent article (datant d'il y a déjà un bon moment...) et tous mon nécessaire de jardin (sécateur, ficelle, crayon, couteau..).

    Une serre digne de ce nom!

    Et puis je me suis offert LA table de rempotage: un bac à rempoter en zinc amovible, une étagère dessous et trois grands bacs pour mettre les sacs de terreau ou tout autre gros sac peu esthétique; elle est vraiment super pratique à l'usage,et en plus, je la trouve trop belle!

    Une serre digne de ce nom!

    Une serre digne de ce nom!

    Enfin, il reste à terminer d'équiper le réservoir d'eau de pluie qui servira d'arrosage goutte à goutte lors de nos absences prolongées: quelques tuyaux et raccords, quelques passe-coque et le tour sera joué!

    Une serre digne de ce nom!


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires