• Dans l'article précédent, je vous avais quitté pour une bonne nuit sous la tente après une journée éprouvante pour les filles et nous....

    Je vous retrouve donc au matin de ce cinquième jour de randonnée le long de la Dordogne, toujours côté corrézien. Nous devons rejoindre la fin de l'étape de la veille, encore à 6 kms de notre bivouac, avant de rejoindre Latronche puis Le Mons et enchaîner avec le début de l'étape suivante. Nous craignons en effet l'arrivée des orages dans quelques jours et nous allons à partir de maintenant coupler deux étapes( ce qui fera environ 20 à 25 kms par jour).

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...

    C'est une journée de marche sans difficulté qui commence, nous allons prendre uniquement des petites routes goudronnées sur ce trajet, quelques petits hameaux parés de belles demeures,quelques mots échangés avec les habitants lors de nos remplissages de bouteilles d'eau et d'abreuvage des filles et nous sommes vite sur le plateau dominant Spontour.

    A Latronche où nous pensions nous régaler d'une glace, le seul café-bar-restaurant était exceptionnellement fermé!

     

     

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...

     

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...

     

     

    Nous commençons la descente sur Spontour en sous-bois jusqu'à arriver là: une maudite passerelle (moi qui adore les balades avec passerelles d'habitude, elles sont cette fois synonyme de stress pour nous et nos fidèles compagnes).

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...

    Après une heure de mésaventures dont je vous passe les détails (une ânesse de chaque côté, un chemin trop étroit pour les bâts, un passage par un champ, un débâtage...), nous étudions une déviation en utilisant le GPS de nos téléphones portables.Notre option consiste à regagner la route en lacets qui redescend sur Spontour...

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...

    Spontour: premier port en amont de la Dordogne qui fut un grand chantier de construction des gabares et le point de départ de leur descente jusqu'à Bordeaux ...

    "C'était le temps des gabariers

    qui naviguaient au fil de la Dordogne,

    sur leurs bateaux qu'ils conduisaient,

    du haut Pays jusqu'en Basse Gascogne....

     

    Beau tipi le long de la rivière:

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...

     

    Nous sommes au 6° jour de randonnée, nous pensions pouvoir acheter du pain et quelques viennoiseries réconfortantes au boulanger ambulant, mais malheureusement, malgré deux heures d'attente, il ne passera pas.

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...

    Nous attaquons la grande montée en lacets qui nous ramène sur les plateaux après avoir franchi la Luzège et fait un bel arrêt près de l'ancienne église, dans l'ancien bourg de Laval-sur-Luzège.

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...

     

    La journée sur les plateaux sera reposante, avec de belles rencontres, des petites routes nous conduisant de nouveau de hameau en hameau et des pistes forestières avec de beaux point de vue sur la rivière.

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...

     

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...

     

    Nous terminons cette belle journée par une petite soirée tranquille dans une clairière au milieu des bois, avec un petit ruisseau en contrebas.

    La Dordogne avec nos ânesses: suite...


    10 commentaires
  • Si je n'ai pas répondu à vos derniers commentaires, c'est parce que nous avons profité d'une fenêtre météo d'une bonne semaine de beau temps avant le retour des orages pour partir randonner avec Clara et Morgane pour une balade le long de la Dordogne, de Bort-les-Orgues à Argentat, soit un parcours de 150 kms en totale autonomie (pas de ravitaillement sur le parcours et bivouac dans des coins de pré communal ou prêté par leur propriétaire) et bien sûr pas d'internet pour économiser les batteries de nos téléphones portables.

    Me revoilà donc  pour vous faire partager ces huit jours de retour à la nature sauvage....

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

    La Dordogne de villages en barrages est donc une randonnée de 150 kms qui ne cesse de descendre et monter pour franchir tous les affluents qui se jettent dans les gorges profondes et boisées de la Dordogne:la Diège, la Triouzoune,la Luzège,le Doustre et nombreux autres petits torrents dévalant les pentes sauvages. Nous avons dû, avec les ânesses, utiliser plusieurs déviations par les plateaux, certains cours d'eau étant infranchissables pour elles à cause de passerelles trop étroites ou à claire-voie, doublant parfois le nombre de kilomètres de l'étape.

    Allez, photo des au-revoir au belvédère dominant la ville de Bort-les-Orgues, où les filles se sont fait admirer et photographier avant le grand départ...

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

     

    Après avoir pris notre dernier vrai repas chez des amis, nous voilà partis dans les petits chemins creux. Il fait chaud, mais nous cheminons souvent à l'ombre des bois et un petit vent délicieux nous accompagne.

    les orgues basaltiques de Bort

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

     

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

     

    rencontre

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

    Nous arrivons en fin d'après-midi à St Julien près Bort et nous descendons dans l'avancée rocheuse en contrebas du belvédère de St Nazaire, confluent de la Dordogne et de la Diège pour notre premier tipi au coeur de ce promontoire rocheux.

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

     

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

     

    Pour  ce deuxième jour de randonnée, il nous faut remonter la Diège pour la traverser au premier pont routier plus en amont. Ce parcours se fera principalement en sous-bois, sur une piste monotrace où les ânesses , élargies par les bâts, slaloment entre les arbres et passent des pentes de 25%

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

     

    Le pique-nique et une petite sieste dans une belle pelouse gentiment prêtée aux randonneurs par des particuliers,une halte derrière la petite église de Roche Le Peyroux pour faire le plein d'eau et nous voilà prêts à affronter la deuxième partie de l'étape. 

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

    un puits à balancier sur le chemin

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

    C'est le chemin des belvédères, longeant les rives de la Dordogne:

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

    Les filles n'en croient pas leurs yeux!

    vue sur la centrale électrique de Val Beneyte

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

     

    C'est juste avant d'arriver à Liginiac que la situation se complique:après vingt minutes de descente sur un sentier très pentu, nous voilà nez à nez (surtout les filles!) avec une passerelle à claire-voie, revêtue de grillages à poules et suivie par un sentier en caillebottis....

    Autant dire que c'est une mission impossible pour les ânes. Il est tard, nous nous énervons mais elles ne passeront pas... Liginiac est de l'autre côté, à quelques centaines de mètres...Il nous faut rebrousser chemin et rependre la route qui nous conduira à la fin de l'étape 7 kms plus tard. Nous arrivons à la nuit et posons la tente en bord de chemin,l'étape a été longue (17+7 kms de déviation)

    Troisième jour: nous repartons,réconfortés par une bonne nuit de sommeil et une belle rencontre avec la dame qui nous avait indiqué le tipi (dans notre dialecte à nous, il s'agit de l'endroit où nous nous arrêtons pour dormir, que ce soit en tente ou en véhicule)la veille . Nous traversons en flânant le beau village de Liginiac avant d'entamer la montée jusqu'à Sérandon.

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

    Sur le chemin, nous nous régalons de cerises, les haies des prés étant plantées de fruitiers pour grignoter en toutes saisons!

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

    Cette étape fut vraiment reposant après les kms et les péripéties de la veille: des chemins faciles, de belles rencontres, le passage au bord de la retenue de Neuvic ...

    gros câlin à la pause de midi

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

     

     

    et un beau tipi le soir chez Jean-Marc, qui, nous voyant passer, nous a tout de suite proposé de profiter de son terrain et des sanitaires. Les filles aussi sont ravies, elles se roulent de joie! Et deux chevreuils nous envient d'un champ en contrebas!

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

     

     

    Le lendemain matin, le chemin nous attend et nous quittons ce lieu enchanteur et notre hôte d'un jour.

    Un peu de pub au passage: Jean-Marc loue des chalets dans ce merveilleux endroit, à quelques mètres du belvédère de Gratte-Bruyère,il propose aussi une petite piscine privée et des balades en bateau sur la Dordogne ainsi que des cours de voile (Le Moulin de Clémensac 19160 Sérandon , tél: 05 55 95 97 25)

    le belvédère de gratte-Bruyère

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

     

    le rocher Louis XVI

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas: après avoir admiré la vue du belvédère et grimpé une bonne côte, nous allons rencontrer une difficulté de taille: le franchissement de la Triouzoune. Aucune déviation pour équidé ne nous a été signalée sur ce parcours, pourtant nous avons un doute et mon chéri va descendre seul en fond de vallée pour vérifier le franchissement de ce petit torrent...

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

    Une passerelle comme celle de l'avant veille, avec 50 cm de large seulement....impossible.

    Après étude de la carte, nous avisons un autre passage quelques kms plus haut...Avant de redescendre vers la rivière, on se renseigne...Un propriétaire d'ânes émet des doutes sur la passerelle...Nous décidons de ne pas tenter et de poursuivre encore la remontée de la Triouzoune jusqu'au barrage de Neuvic (nous sommes alors à seulement quelques kilomètres de notre balade de la veille)...Et la aussi, le passage s'avère impossible: le barrage est en demi-cercle, les voitures roulent à vive allure et en flux tendu, on ne les voit pas arriver, on ne les entend pas non plus à cause du vent qui naît du barrage...Trop dangereux pour nos paisibles ânesses....

    On rebrousse chemin pour s'arrêter en sous-bois et réfléchir à une solution: le Pont des Ajustants, tout en aval, reste le dernier passage possible...Redescendre tous ces kilomètres...On se dit que l'on va tenter la passerelle déconseillée, histoire de se rajouter une chance de passer , puisqu'on va passer devant en redescendant.

    Nous sommes fatigués en arrivant à la passerelle et nous allons pour la première fois asticoter les chéries pour qu'elles franchissent le ruisseau malgré l'air peu engageant (mais solide) de ce petit pont de bois...

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

    C'est Morgane qui s'y colle la première, elle est plus téméraire que Clara et , à force d'encouragements et de tapes sur les fesses, elle traverse en courant....Les voilà séparées par la rivière et après deux longs cris de détresse, Clara traverse doucement la passerelle, prenant le luxe de s'arrêter au milieu pour rejoindre son inséparable compagne.

    Nous sommes passés, Morgane est promue "responsable sécurité", elle reprend sa place derrière Clara pour les derniers kilomètres de montée pour déboucher sur le plateau..

    Nous avons parcouru plus de 30 kms aujourd'hui(au lieu de 12), nous n'avons pas atteint la fin de l'étape, mais nous avons réussi à passer l'obstacle pour poursuivre l'aventure! Bravo les Chéries!

    La Dordogne : randonnée avec nos ânesses

    La suite dans un prochain article....


    8 commentaires
  • Et me revoilà avec le rendez-vous mensuel proposé par Mamieminette sur son blog http://lespetitsloisirsdemamieminette.canalblog.com

    Pour ce mois de juillet, j'ai continué avec mon crochet pour donner une compagne à mon papa gnome qui s'ennuyait un peu tout seul.

    Maintenant, avec sa gnomesse, il ne va plus avoir un instant de tranquillité!!!

    Une déco de noël par mois: juillet

    Une déco de noël par mois: juillet

    J'ai de nouveau utilisé le tutoriel vidéo proposé par lidiacrochettricot, le modèle étant un peu différent( eh oui, maman gnome est un peu plus dodue que son mari) et je suis toujours aussi ravie du résultat!

    Pour le mois prochain, ce petit couple sera rejoint par un ou plusieurs bébés gnomes, selon le temps disponible...

    Allez voir les réalisations des autres participantes sur le blog de Mamieminette, il y a de très belles créations, toutes plus originales les unes que les autres.....


    9 commentaires
  • Vous vous souvenez sans doute de lui:

    Une compagne pour un Gaulois...

    Un vigoureux et rustique Gaulois sorti de mon crochet pour l'anniversaire d'un ami...qui a été ravi de ce petit cadeau et m'a tout de suite demandé une fille pour ce solide gaillard un peu solitaire (un peu de féminité dans son univers ne lui fera pas de malintello)

    J'ai donc cherché un tuto amigurumi de Falbala....mais malheureusement, je n'en ai trouvé aucun sur le net.

    J'ai donc dû, comme pour Mr le Gaulois, créer mon propre patron. Mais je me suis aidée de deux tutos: d'abord celui de  http://nodencollective.com   pour constituer la poupée et ensuite, le PDF de la tenue envoyé très gentiment par  Sandrine (http://passionnémentcréative.fr) que j'ai adapté car il est destiné à la base à une poupée mannequin.

    Et ma rustique Falbala est née, elle ira rejoindre son gaulois très bientôt:

     

    Une compagne pour un Gaulois...

     

     


    7 commentaires
  • Pour partir en vacances, Véro  (http://lebonheurdebroderchezvero.com) nous proposait pour le mois de juin le thème "moyen de locomotion".

    Voilà la belle ATC que j'ai reçue de la part de Monique (http://point2xpassion.overblog.com), qui donne envie d'aller profiter de l'été sur les petites routes tranquilles:

    ATC "moyen de locomotion"

    Et voilà celle que j'ai envoyée à Karine (http://rkarine.canalblog.com), pour qu'elle choisisse son mode de balade préférée:

    ATC "moyen de locomotion"

     

    Passez un bel été, avec le moyen de locomotion que vous préférez...


    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires