• Avec la nouvelle année, nous sommes nombreux et nombreuses à commencer un nouveau carnet, nouvel agenda pour les traditionnels, bullet journal pour ceux qui sont à la pointe de la mode, to-do-list ou liste de bonnes résolutions.....

    Pour moi, il s'agit d'un cahier de notes,d'idées et de projets que je trimbale toujours avec moi. Etant parvenue à la fin des pages du premier avec 2019, ça tombait bien de démarrer l'année avec un nouveau.

    J'ai pris un vieux cahier d'écolier grand format qui traînait depuis un moment dans mes tiroirs..... Une couche de gesso, quelques peintures acryliques tirées à l'éponge pour faire un fond, des hexagones découpés dans des papiers assortis et collés, un embossage à chaud avec un tampon pois et de la poudre bordeaux et le tamponnage du titre: 

    L'école buissonnière (j'avoue que je calais un peu, mon chéri m'est venu en aide!)

    Nouvelle année, nouveau carnet!

    Nouvelle année, nouveau carnet!

    Je vous souhaite une heureuse année 2020, avec une bonne santé pour réaliser tout ce que vous avez écrit dans vos listes et vos carnets et qui vous tient à coeur... sur le chemin de l'école buissonnière!

    MEILLEURS VOEUX

    POUR 2020 !


    13 commentaires
  • Je vous souhaite un joyeux Noël à tous et toutes!

    Joyeux Noël!

    J'espère que le Père Noël vous aura bien gâtés,profitez bien de ces moments de douceur. 

    Bonnes fêtes de fin d'année!

     


    7 commentaires
  • Allez, aujourd'hui, je vous emmène faire un tour dans la campagne environnante du jardin de la Tortue. Nous sommes ici à quelques kilomètres de la frontière espagnole, délimitée par la rivière du Chança. La montagne de Serpa est le seul petit coin de la région un peu vallonné avant de descendre dans les grandes plaines alentejanes qui courent jusqu'à Lisbonne.

    La montagne de Serpa

    Terrain caillouteux et pauvre, cette aire géographique entre deux rivières mythiques, Chança et Guadiana, a été par le passé découpée en parcelles rectangulaires de 5-7 hectares qui furent distribuées par tirage au sort à des volontaires assez courageux pour le cultiver. Ces propriétés en ont gardé leur nom historique: "um sorte", signifiant tout à la fois "sort" et "chance" .... Tout l'optimisme portugais dans un mot!

    La montagne de Serpa

    Mais ces petits paysans, vivant le plus souvent en autonomie de la polyculture (oliviers pour l'huile, chênes liège pour le liège, eucalyptus pour le bois de construction, arbres fruitiers divers) et du poly-élevage (moutons, chèvres, volailles, lapins et cochons noirs amateurs de glands-nous sommes dans la région du jambon serrano) ne tiraient de leur terre que peu pour survivre...et la demande de main d'oeuvre dans les pays comme la France ou la Suisse les ont fait déserter ces petits montes perchés sur leur colline.

    La montagne de Serpa

    De grandes étendues mitées de toutes parts par des fermes et des familles nombreuses ne restent aujourd'hui que des parcelles cultivées par des personnes vivant ailleurs, les bâtisses abandonnées s'écroulant petit à petit sur elles-mêmes pour retourner à la terre avec laquelle elles ont été pauvrement construites....

    La montagne de Serpa

    La montagne de Serpa

    La montagne de Serpa

    La montagne de Serpa

     

    Les écoles désertes, toutes construites sur le même plan, sont souvent devenues le repère des chasseurs dominicaux et résonnent davantage des cris égayés d'un repas bien arrosé plutôt que des rires et des chants des enfants.

    La montagne de Serpa

     

    Aujourd'hui, beaucoup de ces petits domaines ont été rachetés par des gros propriétaires pour augmenter la taille de leur terrain et pas intéressés par ces maisons, d'autant plus qu'ils habitent maintenant en ville (l'exode rural est très fort). La plupart, devenues gênantes, sont rasées ou laissées à l'abandon.

    Certaines survivent. Grâce à l'arrivée de la fée électricité il y a un peu moins de 10 ans, quelques familles sont restées et des montes reprennent leurs couleurs vives et leur vie animée, au moins pour le week-end.

    La montagne de Serpa

    La montagne de Serpa

    La montagne de Serpa

    Et puis, la côte Sud du Portugal étant de plus en plus peuplée, les étrangers qui viennent s'installer commencent à remonter un peu dans les terres....Peut-être une renaissance pour ces montes qui attendent une nouvelle famille à abriter....

    La montagne de Serpa

     

    La montagne de Serpa

    La montagne de Serpa

    Voilà, j'espère que cette petite balade vous a plu, je vous envoie du soleil et du ciel bleu, il y en a toujours ici!


    11 commentaires
  • Coucou tout le monde!

    En ce moment, j'ai un peu de mal à tenir le rythme d'un article tous les cinq jours...

    Il y a deux raisons à cela:

    -l'installation du jardin de la Tortue qui me prend pas mal d'heures incompressibles et où il n'est pas possible de procrastiner si je veux de beaux légumes ....

    -et des projets au long terme qui occupent mes heures de loisirs.

    Ce n'est pas dans mon habitude de vous montrer mes en-cours , je fais aujourd'hui une exception car en voilà trois que je souhaite avancer rapidement cette année et qui vont me prendre une grosse partie de mes activités.

    D'abord, un projet de housses de coussins de banc (deux assises d'1,20 m et une de 80 cms) avec une broderie au point compté sur tous les dessus. Je pense finir la deuxième grande avant Noël pour attaquer la troisième en janvier....

    Voilà un aperçu de la broderie:

    Petit tour des en-cours....

    -le deuxième en-cours, c'est aussi de la broderie, traditionnelle cette fois. J'essaie de réaliser une page par mois, j'ai déjà brodé les deux premières, il y en a 12 à réaliser,plus la couverture du livret....l'année 2020 sera dédiée à ce projet. Cela me permet d'apprendre à broder en découvrant de nombreux points et en ayant au final un bel ouvrage (il y a longtemps que je voulais réaliser un livre en tissu, c'était l'occasion). Cet ouvrage a été proposé en SAL il y a quelques années et repris en 2019 sur le forum 1001passions. Les photos de mon avancée:

    Petit tour des en-cours....

    Petit tour des en-cours....

    Petit tour des en-cours....

    -le troisième en-cours est une miniature. Vous savez que j'ai toujours un projet de construction (ou plusieurs!) en miniature en cours et que cela me prend plusieurs années avant d'en voir le bout. Pour celui-ci, je pense être un peu plus rapide et j'envisage de le terminer avant l'été. C'est une roulotte gitane pour ma pukifée Luna, à l'échelle 1/12°. La structure est découpée, reste à assembler le tout, le peindre et l'aménager...Et créer l'ensemble des roues....

    Petit tour des en-cours....

    Petit tour des en-cours....

    Petit tour des en-cours....

    A côté de tout ça, il y a aussi un en-cours qui dure depuis quelques années déjà, et qui n'avance qu'en cas de manque de projet ou de motivation, c'est un ensemble de grannies au crochet prévus pour être assemblés en plaid de canapé....Quelques carrés par mois, autant dire que ça n'avance pas vite....

    Petit tour des en-cours....

    Voilà, vous savez tout sur mes activités du moment....je vais poursuivre mes publications tous les cinq jours avec des petites réalisations peu chronophages mais tout aussi passionnantes, des petites bouffées de plaisir immédiat au milieu de ces grandes réalisations.

    A bientôt!

     


    12 commentaires
  • Lorsque nous quittons nos collines alentejanes pour quelques jours, nous prenons souvent la direction du Sud, l'Algarve, avec ses immenses plages de sable fin, à une centaines de kms seulement.

    Pour cette dernière sortie avant notre retour en France, nous avons pris la direction de la côte Ouest,où des amis en week-end à Lisbonne nous attendaient pour passer une journée ensemble.Nous avions en même temps planifié de rendre visite à d'autres amis installés à Aljezur, un peu plus bas sur la côte.

    Nous sommes partis sous les averses venant de l'océan, mais les prévisions météo annonçaient une amélioration pour les jours suivants, alors... 

    ... en route pour les majestueuses falaises de la côte Ouest!

    Lorsqu'on longe la façade Atlantique du Sud de Lisbonne jusqu'à son extrémité au cap St Vincent, chaque détour de côte nous ravit. L'océan fracasse ses vagues sur les falaises déchiquetées, cachant dans leurs replis un petit village de pêcheurs ou une crique paradisiaque dont l'accès se fait par des escaliers en bois ou creusés dans la roche.

    Escapade sur la côte ouest....

    Sines

    Escapade sur la côte ouest....

    Le petit estuaire du rio Mira, à Vila Nova de Milfontes

    Escapade sur la côte ouest....

    petite crique isolée à Zambujeira do Mar

    Escapade sur la côte ouest....

    Une petite partie des escaliers qui descendent à la crique

    Escapade sur la côte ouest....

    Odeceixe

    Escapade sur la côte ouest....

     Odeceixe, entre mer et rio :on peut choisir entre la baignade d' eau douce ou eau de mer!

    Escapade sur la côte ouest....

    Monte Clerigo

    Nous avons passé de longs moments de contemplation de l'océan, nous avons aussi marché le long des falaises et observé longtemps une chose exceptionnelle: les cigognes viennent ici nicher sur les pics de falaises abruptes, à distance raisonnable des hommes.C'est une chance formidable de surplomber leur nid et d'apercevoir les oeufs ou les oisillons venant de naître.

    Voilà un petit bout de falaise du cap Sardão: il y a quatre nids de cigognes, à vous de les trouver!

    Escapade sur la côte ouest....

    Voilà quelques photos de ces moments magiques:

    Escapade sur la côte ouest....

    Escapade sur la côte ouest....

    Escapade sur la côte ouest....

    Escapade sur la côte ouest....

     

    Regardez bien entre les pattes de cette cigogne:

     

     

    Escapade sur la côte ouest....

     

    Quatre bébés!

    Escapade sur la côte ouest....

     

     

     

    La réponse en images au petit jeu " où sont les nids?"

    Escapade sur la côte ouest....

    J'espère que cette petite escapade vous a plu, nous, nous avons adoré retourner sur cette côte, à 150 kms de la maison. On y reviendra plus souvent!

     

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique