• Ce festival n'a lieu que tous les deux ans, c'est pourquoi nous l'attendons toujours avec impatience en invoquant les cieux pour que le temps soit beau....

    Et les fées nous entendent car cette année encore, le soleil était au rendez-vous.

    Cette fois, c'est dans le minuscule village de Branceilles blotti autour de son église et entouré de vignes et de noyers que les korrigans et farfadets se sont donnés rendez-vous, ils ont déjà fait des leurs en investissant les lieux:

    Festival du fantastique en Corrèze: bienvenue à Aïcontis!

     

    Festival du fantastique en Corrèze: bienvenue à Aïcontis!

     

    La Vouivre les accompagne et veille sur le village:

    Festival du fantastique en Corrèze: bienvenue à Aïcontis!

    Nous sommes toujours sur place la veille pour être aux premières loges le matin pour le petit déjeuner littéraire.

    Pas question de le manquer cette fois: Brucero est là avec Pierre Dubois et c'est un moment magique lorsqu'il reconnaît son bousard qui prend vie en 3 dimensions (petite photo souvenir avec Brucero)

     

    Festival du fantastique en Corrèze: bienvenue à Aïcontis!

    La fête continue sur deux jours et si l'on s'organise bien, on peut assister à tous les spectacles:

    Biniouman était là cette année encore, accompagné de ses cornemuses et pipeaux et d'un joueur d'accordéon et de cornemuses qui nous a épatés!

    Festival du fantastique en Corrèze: bienvenue à Aïcontis!

    Et nous avons bien ri avec Lilou la Pestouille qui faisait tourner son ami Taz en bourrique: on sait enfin comment vivent les korrigans et ce qu'ils pensent des humains.

    Festival du fantastique en Corrèze: bienvenue à Aïcontis!

    Les décors étaient magnifiques:

    Festival du fantastique en Corrèze: bienvenue à Aïcontis!

    Festival du fantastique en Corrèze: bienvenue à Aïcontis!

     

    Avec le cirque Pouce, nous avons rencontré deux autres Korrigans dompteurs de poules et trapézistes:

    Festival du fantastique en Corrèze: bienvenue à Aïcontis!

    Et ce qui nous a le plus émus au cours de ces deux jours, ce sont les merveilleux conteurs de la Guilde des Conteurs de Brocéliande, jonglant tour à tour avec l'humour et l'émotion,faisant resurgir en nous des souvenirs et des chagrins enfouis....

    Pascal, le joueur de Harpe:

    Festival du fantastique en Corrèze: bienvenue à Aïcontis!

    Son compère Bruno

    Festival du fantastique en Corrèze: bienvenue à Aïcontis!

    Et Damenora, fabuleuse conteuse et distributrice d'amour, qui sait nous mettre les larmes aux yeux et nous consoler ensuite avec un gros câlin, un vrai!

    Festival du fantastique en Corrèze: bienvenue à Aïcontis!

    Festival du fantastique en Corrèze: bienvenue à Aïcontis!

     

     

    Cette 7° édition fut encore un gros succès, le ravitaillement en crêpes, bière et autres denrées étant à cours au milieu du dimanche et le marché fantastique envahi par une foule rendant difficile l'accès aux merveilles artisanales exposées à la vente!

    Vivement dans deux ans!

     


    2 commentaires
  • Depuis mon retour dans le Cantal, j'aperçois régulièrement dans le pré du voisin mon ami Renard qui vient "ratter" pour son repas quotidien.

    Il reste à distance de la maison, mais avec mon super appareil et le zoom au maximum, je peux immortaliser ces instants. Je n'ai pas toujours le temps d'utiliser le pied et les photos ne sont pas très nettes, mais j'avais envie d'en partager quelques unes avec vous.

    Compère Goupil....

     

    Compère Goupil....

    Compère Goupil....

    Compère Goupil....

    Compère Goupil....

    Compère Goupil....

     

    Je vais moi aussi prendre la clé des champs pour quelques temps. Je vous souhaite de belles vacances d'été, on se retrouve en septembre pour de nouvelles aventures!


    4 commentaires
  • Mafalda31 avait proposé sur son blog un petit tirage au sort pour gagner des pochettes surprise aux couleurs du printemps....

    J'ai participé.... et j'ai gagné la pochette vert/violet!

    Mafalda a eu la gentillessse d'attendre mon retour pour m'expédier la pochette qui s'est révélée être un gros colis empli de surprises!

    Merci Mafalda pour cette gentille attention, tu es formidable!

    Voilà la photo du contenu de la pochette surprise, il y a de quoi s'occuper les mains pour un bon moment!

    Une pochette surprise!

    Des sachets de graines, des coupons de tissus, de la laine, du fil à broder, des rubans, des perles et charmes,des boutons, des petits noeuds, une fermeture éclair, une savonnette à la violette, des serviettes en papier, du fil à coudre, des petites fleurs en tissu.... J'ai été gâtée!

    Allez lui rendre visite sur son blog: http://le-coin-de-mafalda.over-blog.com


    2 commentaires
  • Forts de notre expérience de l'année passée (cf l'article Rando Ânes Cantal), nous avions préparé un itinéraire dans le Sud du Portugal, en limite de la frontière espagnole, parcours en aller/retour de 80 kms au milieu des collines dénudées et le long d'une ancienne voie de chemin de fer, à réaliser au cours de l'hiver...

    Mais comme toujours, le temps passe très vite et avec tous les aléas de la vie trépidante,nous avons dû repousser notre balade jusqu'aux premières chaleurs.... Oh non, pas encore sous le soleil écrasant!

    Et bien si! Fin Avril en Alentejo, il fait déjà très chaud et il n'y a pas d'ombre sur les chemins! C'était donc le dernier délai pour partir à moins de remettre à l'année prochaine, ce qui n'était pas du tout dans nos intentions!

    Alors nous voilà partis, avec une chaleur un peu atténuée par un vent tempétueux agréable au départ mais fatiguant après plusieurs heures de sifflement dans nos oreilles et celles des chéries!

    Les paysages sont magnifiques, les petits chemins en terre, avec le rocher affleurant et quelquefois un ancien pavage sont très agréables pour nous, un peu moins pour les ânesses qui usent plus rapidement leurs sabots parfaitement taillés.

    Nous allons effectuer trois jours de marche, les chéries sont bâtées léger, autour de 20 kgs chacune, ce qui nous soulage le dos et permet d'apporter un peu plus de confort, notamment une bouilloire à bois pour avoir des boissons chaudes.

    Pour le couchage, nous utiliserons les tapis de bât comme matelas de sol, ils sont très confortables! 

    Voilà quelques images du premier jour de balade:

    Rando Ânes Alentejo

    Rando Ânes Alentejo

    Rando Ânes Alentejo

     

    Pause casse croûte à l'ancienne école de Sao Marcos

    Rando Ânes Alentejo

    Rando Ânes Alentejo

    Rando Ânes Alentejo

     

    Le petit village de Corte D'Azinha est désert mais une fontaine permet de boire et de refaire le plein d'eau avant d'affronter les 8 kms de goudron jusqu'à Corte Pinto

    Rando Ânes Alentejo

     

    Un ruban de goudron qui se termine en cul de sac après avoir serpenté au coeur d'une nature déserte (sans doute une grande idée européenne avortée...). Nous n'y avons croisé aucun vehicule, pas plus à l'aller qu'au retour....

    Rando Ânes Alentejo

    Rando Ânes Alentejo

     

    Premier tipi près d'un des lacs de la mine de Sao Domingo, c'est le départ de la petite ligne de chemin de fer qui conduisait les minerais 16 kms plus au Sud, sur le port de Pomarao, où il était chargé sur des bateaux: le but de notre balade.

     

    Rando Ânes Alentejo

    Rando Ânes Alentejo

     

    Qu'il fait bon quitter les chaussures!

    Rando Ânes Alentejo

     

    Le lendemain matin, petit déjeuner chaud!

    Rando Ânes Alentejo

    Eux aussi attendent le petit déjeuner!

    Rando Ânes Alentejo

     

    Si le vent s'était calmé durant la nuit, il redémarre de plus belle le matin et provoque des vaguelettes incessantes sur le plan d'eau et du bruit dans les arbres

    Rando Ânes Alentejo

     

    ... ce qui rend les ânesses plus inquiètes et provoque leur grande réticence à passer ICI (imaginez la photo de dessous en mouvement sous les bourrasques de vent)

    vent, bruit, eau ,ombres mouvantes, et barrières réfléchissantes, tout ce qu'elles n'aiment pas cumulé en un seul passage: elles refusent de continuer, leur peur est plus forte que l'envie de nous faire plaisir.

    Nous pouvons bien sûr décider de contourner le lac, mais mon chéri traîne une migraine depuis la veille: on poursuit vers notre but ou l'on fait demi-tour? Peser le pour et le contre..... Renoncer sans rester sur un échec.....

    Rando Ânes Alentejo

     

    Nous décidons de faire demi-tour pour cette fois, nous repartirons l'année prochaine pour terminer le parcours... Nous reprenons la route de Corte Pinto avec un peu de regret quand même.

    Rando Ânes Alentejo

     

    Belle rencontre à Corte Pinto avec José qui nous montre son jardin (une vraie petite jungle comestible) et sa collection de vieux outils et charge les ânesses de citrons et d'herbes diverses pour confectionner la salade de notre pique-nique

    Rando Ânes Alentejo

    Rando Ânes Alentejo

    Les filles qui ont mangé avant nous attendent patiemment sous les arbres

    Rando Ânes Alentejo

    Petite pause fraîcheur sur la grande route goudronnée

    Rando Ânes Alentejo

    Rando Ânes Alentejo

    Nous faisons notre second tipi dans l'enclos de l'ancienne école de Corte D'Azinha, seuls humains à des kilomètres à la ronde... Comme les animaux sont bruyants le matin: concerts des oiseaux, troupeaux qui s'éveillent, chiens qui aboient et toute la volaille qui fait ses vocalises... Seuls les cochons dorment encore...

    Rando Ânes Alentejo

     

    Rando Ânes Alentejo

    Rando Ânes Alentejo

     

    Rando Ânes Alentejo

    Rando Ânes Alentejo

     

    Rando Ânes Alentejo

     

    Corte d'Azinha

    Rando Ânes Alentejo

    Rando Ânes Alentejo

    Rando Ânes Alentejo

     

    Nous reprenons le chemin .... La migraine de mon chéri s'est calmé, il va pouvoir profiter des 20 derniers kilomètres...

    Vieux montes abandonnés:

    Rando Ânes Alentejo

    Rando Ânes Alentejo

     

    Rando Ânes Alentejo

     

    Un sol difficile pour les sabots des chéries:

    Rando Ânes Alentejo

     

    Tableau d'azulejos à l'entrée d'un monte:

    Rando Ânes Alentejo

     

    Rando Ânes Alentejo

     

    Un petit quartier d'orange, c'est trop bon!

     

    Rando Ânes Alentejo

    Rando Ânes Alentejo

     

     

    Nous voilà de retour après 3 jours de marche et une soixantaine de kms.... Il vous faudra attendre l'année prochaine pour la suite de cette aventure à travers les roches colorées des mines qui nous conduiront jusqu'au Guadiana.....

    Mais j'espère que l'été nous donnera l'occasion de repartir en randonnée avec les filles dans la grande diversité des paysages hexagonaux... Belles balades à vous!

     

     

     


    5 commentaires
  • Je vous avais montré mes avancées de ce puzzle un peu particulier.... Et je voulais absolument le terminer avant l'été.

    Et bien voilà qui est fait! Je vous avoue que le challenge des dégradés de bleus m'a motivée, l'image n'aidant pas à trouver les bonnes pièces, j'avais au préalable trié mes pièces par caractéristiques (dodues, fines, avec trois picots,....) et nuances de couleur et ce n'est que par leur forme que je pouvais trouver leur place.

    Le voilà donc terminé:

    Mille pièces terminé!

     

    La particularité de ce puzzle, c'est de faire apparaître une image 3D en plissant un peu les yeux, en louchant ou en faisant une mise au point visuel plus loin que l'image... Si vous êtes doués à ce petit jeu, voilà ce que vous apercevrez dans la jungle bleutée:

    Mille pièces terminé!

    Alors, ce troupeau de zèbres, l'avez vous aperçu dans les profondeurs de la végétation?

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique