• J'ai déjà cousu de nombreuses pochettes de protection, notamment pour les différents téléphones portables de mon mari qui se sont succédé, tous de format différent, évidemment (ils le font exprès, les concepteurs!).

    Ce n'est pas ce que je préfère coudre, je dois bien l'avouer, mais il faut parfois coudre utile, alors voilà encore une pochette...

    Cette fois, c'est pour ma boîte d'aquarelle qui a gardé pendant de longues années sa boîte d'emballage en carton, mais avec tous les voyages dans mes différents sacs et les balades à pied, cette dernière a fini par rendre l'âme.

    Une pochette ,encore...

    Alors j'ai profité d'un après-midi nuageux et frais pour réaliser vite fait ce petit étui matelassé pour ranger ma boîte de couleurs.

    Une pochette ,encore...

    Une pochette ,encore...

    C'est reparti pour plusieurs années de balades à saisir les paysages et les ambiances...


    1 commentaire
  • Maintenant que nos anesses sont entraînées à la randonnée, nous avons parcouru avec elles tous les sentiers environnants.Il est temps de partir randonner un peu plus loin...

    Habituées à leur van qu'elles utilisent comme abri depuis plusieurs mois, elles montent et descendent sans problème.Nous avons donc fait un essai de transport pendant deux heures et demie. Tout s'est bien passé, sans stress; seulement, pour ne pas trop fatiguer, les filles se calent contre le van et les frottements sur le haut de la queue provoquent une blessure et mettent la peau à vif.

    Il leur faut donc des protège queue... Et après une longue recherche sur internet et en magasin, nous ne trouvons rien de satisfaisant.Qu'à cela ne tienne, armée de mon mètre ruban, me voilà à prendre les mesures de chaque chérie et  à coudre un beau protège queue doublé polaire et rembourré de mousse de 2 cm.

    Le résultat sur Morgane, avant  la pose des sangles d'attache:

    Des protège queue tout doux...

     

    Des protège queue tout doux...

     

    Et sur Clara, avec les sangles:

    Des protège queue tout doux...


    2 commentaires
  • Après divers soucis qui ont un peu interrompu mes publications, me revoilà avec une série d'articles que je vous ai programmés pour le mois qui vient, histoire de ne pas vous laisser sans rien sous la dent pendant que je vaquerai à d'autres préoccupations.

    C'est un peu du vieux pour moi, mais ce sera du nouveau pour vous!

    A bientot donc!


    votre commentaire
  • Voilà très longtemps que je voulais tester une recette de fimo permettant d'imiter l'ivoire et l'os(j'ai un projet de tenue pour une de mes pullips en tête et certains éléments seront en os... je vous en reparlerai...)

    Voilà donc comment j'ai procédé:

    il faut:

    -1/8 de pate fimo translucide

    -1/8 de pate fimo écrue (j'ai pris de la sahara)

    -1/4 de pate fimo blanche

    Avec chaque pate, j'ai réalisé des colombins de meme longueur (environ 8 cm) soit un gros blanc et 2 petits de chaque couleur que j'ai pressé tout autour du gros blanc. Je les ai roulés ensemble une première fois, puis j'ai plié le colombin en deux et roulé de nouveau jusqu'à ce que le colombin soit finement strié des trois couleurs.

    Ensuite, j'ai découpé des lanières de pate dans le sens de la longueur, je les ai posées les unes contre les autres et j'ai étalé au rouleau de façon à coller les lanières ensemble.

    J'ai ainsi réalisé une grande plaque (sur laquelle j'ai pressé un tampon non encré pour former des empreintes) et avec les chutes, j'ai moulé des petites formes et quelques boutons.

    Fabricante d'ivoire !!?

    Après la cuisson au four, j'ai passé une couche de peinture acrylique brune sur toute la surface et j'ai laissé sécher. Vous pouvez aussi laisser tel quel por un aspect naturel.

    Fabricante d'ivoire !!?

    Puis j'ai poncé légèrement toute la surface,cela permettant de faire apparaitre les reliefs comme un vieil ivoire ou un vieil os scrulpté.

    Voilà le résultat!

    Fabricante d'ivoire !!?

    Si vous voulez essayer et que mon tuto n'est pas assez clair, dites-le -moi, je vous le referai avec plus de détails.


    votre commentaire
  • Nous avons maintenant davantage d'espace de camping dans le nouveau van, mais les espaces de rangement,notamment pour les petites choses qui doivent être accessibles souvent et rapidement, manquent toujours.

    J'ai profité de la trêve hivernale pour concevoir et coudre ce système de pochettes facilement amovibles pour être lavé. J'ai fait d'importants soufflets pour en augmenter la capacité, c'est pour ça que ça "baille" un peu quand elle sont vides.

    Des pochettes de sièges

    Les liens du haut se passent dans les appuie-tête alors que ceux du bas sont noués sur la structure du siège.

    Pour rigidifier l'ensemble (les pochettes pouvant être bien remplies), la structure écrue est doublée et une plaque de contreplaqué est glissée à l'intérieur.Des scratchs en haut permettent de sortir la plaque pour le lavage.

    Des pochettes de sièges

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique