• Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

    Forts de nos expériences antérieures, nous avons décidé de réaliser chaque année une ou deux randonnées au long cours avec les Chéries (Clara et Morgane, nos deux ânesses). La plus grosse difficulté consiste en le choix d'un chemin ou d'un itinéraire.

    L'année passée, nous avions opté pour La rivière Dordogne, accompagnés du roman "La rivière Espérance" de Christian Signol.

    Cette année, c'est à la lecture d'un nouveau roman "Les Maîtres Sonneurs" de George Sand que nous avons sélectionné cet itinéraire de 180 kms dans le Berry.

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

    Il s'agit là d'une boucle entre Berry et Bourbonnais, à travers les départements de l'Allier, le Cher et l'Indre, sentier qui suit l'itinéraire initiatique des sonneurs de cornemuse et muletiers décrit dans le roman.

    Moins accidenté que le parcours sur la Dordogne, nous suivrons principalement des petits chemins creux bordés de haies et traverserons des petits villages restés simples malgré l'évolution des pratiques agricoles. Une randonnée paisible et romantique dans un paysage vallonné.

     

    Nous prenons le départ au petit village de St Eloy d'Allier, le plus proche de notre parking pour le véhicule et le van. Autour de nous, seules les haies de bocage forment encore un contour vert sombre autour des parcelles de champ grillées par le soleil. Encore une fois, notre voyage se fera sous un soleil ardent.

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....à St Eloy d'Allier, juste avant le départ

    Nous soulevons de la poussière à chaque pas, même l'eau s'est retirée des vallons où elle n'a laissé pour empreinte qu'un peu d'herbe verte. Nous faisons une belle pause au moulin de la Vie.

    12°veillée

    "C'était au fin fond du bois,ou, pour mieux dire, au plus haut,que nous devions gagner;car le bois de l'Alleu, qui se joint avec celui de Chambérat, remplit un plateau d'où descendent les sources de cinq ou six petites rivières ou ruisseaux, et formait alors un paysage sauvage, entouré de landes désertes,ou peut s'en faut, d'où la vue s'étendait très au loin de tous les côtés-là, c'étaient autres forêts ou bruyères sans fin.

    Nous n'étions cependant encore que dans le Bas Bourbonnais,qui touche au plus haut du Berry,et il me fut dit par Huriel que le pays allait toujours grimpant jusqu'à l'Auvergne."

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

    Pour les Chéries, c'est là que s'impose la pause grignotage. Pas d'eau non plus dans l'air qui assèche la gorge, le nez et les yeux...

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

     

    l'église de Mesples

    Un peu après Mesples,nous passerons notre première nuit sur un petit carré de friche gentiment prêtée par Jean-Pierre, agriculteur avec qui nous discuterons longuement de la nouvelle agriculture et du lien à la terre. Les ânesses pourront brouter toute la nuit, nous sommes seuls,avec le bruit des animaux dans les stalles voisines et l'aboiement du renard.

    Reprenons le chemin, suite de larges sentiers et petites routes traversant des hameaux presque déserts.

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

    Seuls subsistent les maisons traditionnelles, avec leur monumentale porte de grange,côtoyant des hangars agricoles modernes et de vieux châteaux cachés par les arbres du parc.

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

    Habitats traditionnels typiques

    Nous nous risquons sur le chemin caillouteux qui descend vers la Meuzelle. J'ai préalablement étudié des déviations pour éviter les passages à gué aux Chéries, les passerelles existantes étant trop étroites pour elles; mais avec l'état de sécheresse, nous misons sur le fait de traverser sans une goutte d'eau...Et en effet, il ne reste plus une seule goutte, même entre les pierres en amont et en aval du cours, rien à boire pour les Chéries, il faudra qu'elles patientent mais nous traverserons sans encombre, pique-niquant même dans le lit de la rivière!

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

    En traversant la Meuzelle avec mes sabots....!

    Nous prenons réellement conscience de la sécheresse ici. C'est aussi le cas à Fareilles où la mare qui occupe le centre du hameau n'est plus qu'une cuvette craquelée.Dans un coin d'eau saumâtre, des poissons flottent sur le ventre tandis que la boue grouille de poissons tentant de gober un peu d'air à la surface.

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

    La mare à Fareilles

    Après une succession de montées et descentes, nous atteignons Huriel. Un dernier effort nous conduit au pied de l'église, puis du donjon....

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

    ...avant de redescendre à nouveau pour regagner le sentier après quelques courses à la grande surface du coin (on achète des fruits à dévorer de suite et melon et pamplemousse pour plus tard). Beaucoup de circulation dans cette petite ville, et même si les Chéries ne font pas cas des voitures, ces dernières ne sont pas très patientes. Nous sommes contents de retrouver la nature et un beau tipi au bord du chemin quelques kilomètres plus loin.

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

    Après avoir trouvé de l'eau pour les Chéries et discuté avec un agriculteur local, nous poursuivons notre route balisée, faisant fi des déviations, les cours d'eau étant tous à sec, au grand dam des paysans et des bêtes qui attendent désespérément la pluie.Les Chéries aussi font de belles rencontres...

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

    Pour la première fois, les Chéries doivent franchir une voie ferrée. Nous nous engageons après avoir vérifié que nous avons un laps de temps assez long avant le prochain train. Le revêtement caoutchouté semble étrange au premier contact mais Morgane est curieuse, ça ne l'effraie pas.Ce qui la préoccupe, c'est le rail, elle voudrait bien sauter par-dessus mais l'écartement est tel qu'elle ne peut pas se retrouver entre les deux ou sauter les deux en une fois... Malgré tout, elle s'engage, à moitié sautant , à moitié trottinant et la voilà de l'autre côté. Clara ne met pas longtemps à la rejoindre. (Et bien sûr, c'est dans ces moments-là qu'on oublie de faire des photos, tout occupés que l'on est à les encourager ...)

    Nous traversons le petit village d'Archignat avant de prendre un chemin à flanc de coteau qui nous offre un magnifique panorama sur la région. Puis une large piste forestière nous procure un peu de fraîcheur, le temps semble orageux, nous hésitons à sortir les plastiques de protection.

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

    Finalement, nous arrivons à la chapelle St Rémy sous quelques gouttes, mais nous n'aurons pas à nous mettre à l'abri: la pluie est encore passée à côté, comme nous le disent tous les gens que nous avons rencontrés.

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

    La Chapelle St Rémy de St Sauvier est très connue des gens locaux et même de plus loin. Elle a été édifiée au XVII° en lieu et place d'une chapelle plus ancienne au-dessus de trois sources connues et sacrées depuis l'époque gallo-romaine. La fontaine issue de ces trois sources coule derrière la chapelle,sans jamais tarir ni geler. Son eau est réputée miraculeuse, notamment pour les problèmes de peau,de vue et de rhumatismes.

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

    Nous y avons rencontré deux personnes venant remplir leur jerrican et malgré la fraîcheur de l'eau, une dame y trempait ses pieds.

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

    Les Chéries n'ont pas voulu y goûter. Nous, nous avons fait comme la dame et même si nous n'avions rien à soigner, nos petits pieds étaient ravis de sortir des chaussures et de se rafraîchir!

    Nous prendrons la route pour gagner Préveranges, ne trouvant personne pour nous renseigner sur les prochains gués et radiers à franchir. Au village, nous ne trouvons rien pour recevoir notre tente et laisser brouter les ânesses. Nous rebroussons chemin sur quelques centaines de mètres pour finalement s'installer en limite de champ repéré un peu plus tôt.

    Sur les pas des Maîtres Sonneurs....

     

    Encore une belle nuit au coeur de la nature..... La suite dans cinq jours!

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    misspickwick
    Lundi 30 Septembre à 08:25

    merci pour cette belle balade,belle découverte et tellement bien décrite ! bravo !!!je me balade avec vous à chaque fois,

    les chéries sont toujours aussi belles !

    vite la suite !bon courage !

      • Lundi 30 Septembre à 15:44
        Merci beaucoup à toi pour ton commentaire.
        Nous avons fait cette randonnée la dernière semaine d'août, je ne suis pas en avance dans la publication.
        Hier, les Chéries participaient à la Virade de l'Espoir, elles ont transporté beaucoup d'enfants toute la journée. Le soir, on avait parcouru 18 kms en tout.
        À bientôt, bonne semaine, bises
    2
    Mercredi 2 Octobre à 14:36
    Mamieminette

    Magnifique périple en compagnie de Clara et Morgane mais que cette sécheresse est désolante!

    Doux mercredi

    bises

      • Mercredi 2 Octobre à 16:30

        Oui, c'était vraiment catastrophique....mais heureusement, depuis, il pleut!

        Bises

    3
    Samedi 12 Octobre à 18:31

    Quelle belle aventure! J'aime beaucoup. Merci d'avoir partager cette promenade avec nous! ♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :