• Voilà les dernières photos des légumes du jardin avant qu'ils soient rentrés à l'abri dans la réserve.

    Les carottes seront mises en silo et les choux dans des cagettes entre deux couches de paille.

    Dernières photos avant la neige!

    Dernières photos avant la neige!

    Dernières photos avant la neige!

    Dernières photos avant la neige!

    Dernières photos avant la neige!

    Dernières photos avant la neige!

    Dernières photos avant la neige!

    Dernières photos avant la neige!

    Seuls restent encore en terre les choux Bruxelles, la tétragone, les poireaux,les cardons et les occas que je vais arracher très bientôt.

    Il ne reste plus qu'à nettoyer le jardin pour l'année prochaine et préparer la serre pour le printemps...


    votre commentaire
  • Voilà très longtemps que je voulais tester une recette de fimo permettant d'imiter l'ivoire et l'os(j'ai un projet de tenue pour une de mes pullips en tête et certains éléments seront en os... je vous en reparlerai...)

    Voilà donc comment j'ai procédé:

    il faut:

    -1/8 de pate fimo translucide

    -1/8 de pate fimo écrue (j'ai pris de la sahara)

    -1/4 de pate fimo blanche

    Avec chaque pate, j'ai réalisé des colombins de meme longueur (environ 8 cm) soit un gros blanc et 2 petits de chaque couleur que j'ai pressé tout autour du gros blanc. Je les ai roulés ensemble une première fois, puis j'ai plié le colombin en deux et roulé de nouveau jusqu'à ce que le colombin soit finement strié des trois couleurs.

    Ensuite, j'ai découpé des lanières de pate dans le sens de la longueur, je les ai posées les unes contre les autres et j'ai étalé au rouleau de façon à coller les lanières ensemble.

    J'ai ainsi réalisé une grande plaque (sur laquelle j'ai pressé un tampon non encré pour former des empreintes) et avec les chutes, j'ai moulé des petites formes et quelques boutons.

    Fabricante d'ivoire !!?

    Après la cuisson au four, j'ai passé une couche de peinture acrylique brune sur toute la surface et j'ai laissé sécher. Vous pouvez aussi laisser tel quel por un aspect naturel.

    Fabricante d'ivoire !!?

    Puis j'ai poncé légèrement toute la surface,cela permettant de faire apparaitre les reliefs comme un vieil ivoire ou un vieil os scrulpté.

    Voilà le résultat!

    Fabricante d'ivoire !!?

    Si vous voulez essayer et que mon tuto n'est pas assez clair, dites-le -moi, je vous le referai avec plus de détails.


    votre commentaire
  • J'ai eu la bonne surprise il y a quelques jours de recevoir un petit colis bien garni de petites et grandes chutes de tissus et de quelques pelotes de laine... Tout ça a ravi mes pullips qui imaginent déjà les futures petites tenues que je vais coudre...

    Et moi, j'ai vite scrappé une petite carte de remerciement pour Annie qui a eu l'idée de cette gentille attention:

    Une petite carte automnale

    Une petite carte automnale

    Merci encore Annie! 

    Bien sûr, dès que je les transforme en petits vêtements, je vous les montre.


    votre commentaire
  • Comme vous l'avez vu dans l'épisode n°1, Naomi est en vacances dans le Sud. Effrayée par la densité de population du bord de mer,elle part à la découverte de l'arrière-pays, en montant de plus en plus haut dans les terres jusqu'au confins du parc naturel du Mercantour...

    Le col de Turini... C'est le début de la montagne: la température est plus fraîche et Naomi cette fois regrette sa petite tenue légère (bien qu'elle porte une robe tricotée par mes petites mimines avec des aiguilles fines, fines, fines et dont je suis assez fière pour un premier essai ( dans la lancée, j'en avais tricotée une autre en rose, vous la verrez une autre fois!).

    Mais revenons à nos moutons -sinon, les loups pourraient bien les manger!-nous sommes à l'Authion et c'est parti pour la première rando de notre petite star!

     

    Au pays des loups (2° partie)

    Et ben Naomi, on a à peine fait 100 mètres là. Ce n'est pas le sommet, c'est un cairn!Allez hop, on continue...

    Au pays des loups (2° partie)

    -Eh, plus on monte plus il fait froid! Je n'ai que mon petit boléro moi! c'est encore loin?

    -On est arrivé, à moins que tu ne préfères continuer jusqu'à la vallée des Merveilles, c'est derrière cette chaine de montagnes...Oh, une fleur assortie à ton boléro, tu as bien fait de venir

    Au pays des loups (2° partie)

     

    Bon, avant de redescendre, on va se renseigner un peu sur cet endroit... Bon, voyons voir: l'Authion et la Pointe des Trois communes...

    Oh regarde là-bas, des bâtiments abandonnés: étonnant à cette altitude,non?

     

    Au pays des loups (2° partie)

    Nous sommes en effet à 2080 m......Il s'agit d'anciens bâtiments militaires, les forts de Millefourches et de la Forca construits à partir de 1883.

    -Mais pourquoi il y avait des militaires ici, Qu'est-ce qu'on pouvait bien défendre au milieu de ces montagnes?

    - Ben la frontière avec l'Italie, petite inculte! Voilà ce que c'est que de faire la belle, il faut aussi avoir un peu de cerveau. Je t'explique: la frontière du XIX°siècle avec l'Italie était différente d'aujourd'hui, et elle passait tout à côté d'ici. Il fallait donc surveiller les risques d'incursion de l'armée italienne et de nombreux chemins militaires sillonnaient la montagne. La défense a même été augmentée en 1898 avec la construction de la Redoute, le bâtiment que tu vois là-haut, au sommet.

     

    Au pays des loups (2° partie)

    -On y va?

    -Allez, c'est parti...

    Au pays des loups (2° partie)

    -ouf, on y est! Elle a l'air super solide, cette tour!

    -oui, en effet.Le bastion a été réalisé en maçonnerie de pierre et béton armé: une transition dans l'architecture militaire, les débuts des ouvrages type Maginot. 176 heures de bétonnage ininterrompu et 4550 barres d'acier coulées dans le béton; une véritable prouesse technique à cette altitude!

     

    -Il y a eu des batailles alors?

    -En plus de son rôle stratégique lors de la Révolution et sous Napoléon, l'Authion a constitué un maillon essentiel de la ligne Maginot des Alpes pendant la seconde guerre mondiale. C'est surtout en avril 1945 que des combats sanglants ont lieu: le site est occupé par les Allemands qui fuient le débarquement en Provence. Une offensive française est lancée et malgré une résistance farouche des Allemands, les Français reprennent l'Authion et les territoires qui seront rattachés à la France en 1947.

    -ouah, t'es vraiment savante, toi!

    -ben non, il suffit de lire les panneaux. On redescend?

    -Finalement, je le prendrais bien ce petit sentier jusqu'au Pas du Diable! Attends, on profite un peu du paysage!

     

    Au pays des loups (2° partie)

     

    Au pays des loups (2° partie)

     

    Un peu plus tard, un peu plus bas...

    - Ben maintenant, j'ai compris, je lis les panneaux

     

    Au pays des loups (2° partie)

     

    -et moi, je photographie les fleurs!!!

     

    Au pays des loups (2° partie)

     ......... A suivre..................

     


    votre commentaire
  • Entre deux averses de pluie (ben oui, ici aussi, il pleut ), nous avons arraché les légumes racines de leur carré de terre pour les mettre en silo, ce qui permet de les avoir sous la main, de les conserver plus longtemps et d'éviter de se les faire dévorer par les campagnols et autres petits affamés qui tentent de se remplir le ventre avant la mauvaise saison! 

    Comme d'habitude, je n'ai pas le reflexe "photo" et lorsque j'ai pensé à sortir l'appareil, la plupart des légumes étaient enfouis dans le sable propre et sec (avec juste un peu d'humidité pour éviter le ratatinement).

     Voilà donc nos provisions pour nous substanter jusqu'à la saison prochaine (on est plutôt fourmi -ah non, pardon, plutôt musaraigne...les musaraignes-fourmis, ça existe!).

     Les panais:

    Les légumes racines:nos réserves hivernales!

     

    encore des panais qui attendent leur mise en silo:

     

    Les légumes racines:nos réserves hivernales!

     

    Les radis noirs:

    Les légumes racines:nos réserves hivernales!

     

    Les betteraves:

     

    Les légumes racines:nos réserves hivernales!

    Les navets (beaucoup ont été creusé par les limaces):

    Les légumes racines:nos réserves hivernales!

     

    Les betteraves, navets, chou raves et compagnie:

     

    Les légumes racines:nos réserves hivernales!

     

    Vous ne voyez pas les choux raves, c'est normal, ils sont déjà en silo. Il reste encore au jardin la récolte de carottes, les rutabagas et les choux qui malgré un démarrage tardif, sont magnifiques. Des photos bientôt...

    En attendant, voilà pour le repas de demain: salade de radis noir et couscous à l'agneau!

     

    Les légumes racines:nos réserves hivernales!

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires